Résultat équipe 2…

Retrouvez le débrief de Capitaine Paul 😉

DI/R5 HUNINGUE 2 – KINGERSHEIM 2 (3-1)

LE TEAM 2 EST RETROUVE !

Le Team 2 ce n’est pas la 7e Compagnie, certes. Et cependant, nous avons bien cru l’avoir perdu pour de bon. Depuis deux mois et deux matches, il avait totalement disparu des radars. Qu’est-il devenu ? Que lui est-il arrivé ?Enquête.Réveil avec fracas… C’est à l’occasion de la ronde 5 de la D1 que le Team 2 a subitement resurgi. Il s’était tout simplement endormi… Son réveil s’est fait avec fracas. L’équipe de KINGERSHEIM 2 en a fait les frais. (3-1). Jérôme a scoré au 1er échiquier. Fin tacticien, précis, magnifique en finale, il n’a laissé aucune chance à un adversaire, pourtant lutteur et courageux. Au 2e échiquier, Horst a démontré une fois encore qu’il est décidément insubmersible. Et pourtant, avec quelle rage la tempête a-t-elle soufflé sur l’échiquier ! A l’élo nettement inférieur, l’adversaire de Horst a osé s’attaquer à notre géant. Par un brillant sacrifice Tf1xCf6. et après gxf6, il a même ouvert une brèche béante dans le roque. Et puis, impressionné par l’élo, sans doute et sans pousser son avantage, il a proposé « nulle »… Horst a souri d’un sourire qui voulait dire : «M’en suis bien tiré !» Pour sûr, ce  pareille mésaventure ne lui arrivera pas de sitôt… Cyril a évolué au 3e échiquier. Nulle par pat. L’adversaire comptait alors un pion d’avance, à l’issue d’un terrible combat d’équilibriste. Cyril n’a rien lâché. Il empile sa troisième nulle de rang et, par la même, se voit épingler les galons de joueur titulaire du Team 2. Ce qui n’est pas rien. Marseillaise ! J’ai joué au 4e échiquier, (Paul), et enfin décroché ma première victoire de la saison. L’initiative chère à Dylan a payé. Acculé en défense, alors qu’il conduisait les Blancs dans une Française, l’adversaire a fini par craquer, malgré toute une armée de pièces massées autour du Roi… La victoire avait un goût étrange de madeleine de Proust… Danielle, une fois n’est pas coutume, a lâché le point entier au 5e. Son adversaire a remarquablement décodé son Stonewall à l’envers, pour finir par l’emporter sur le fil du rasoir… Werner au 6, c’était presque du luxe. Il lui aura fallu un jeu pointu, cependant, à Werner, pour promouvoir son pion « e » et forcer son opposant à l’abandon. Clément a été laissé au repos. Il était là quand-même, à encourager et préparer le café. Lui qui cultive comme nul autre l’esprit d’équipe est bien placé pour savoir que le Team 2 joue en Mousquetaires : Tous pour un, un pour tous ! Les épées ne resteront plus au fourreau… Oublions le reste ! Lors de la ronde 3, nous avions abandonné un point à la lanterne rouge, Sentheim (2-2). Lors de la ronde 4 qui a suivi, en l’absence de Horst mais renforcée par Jérôme, nous nous sommes inclinés de justesse chez le leader Colmar (3-1). Oublions, puisque nous voici de retour…  Fernet Branca ? Le 15 mars (ronde 6), nous accueillons Merxheim. Et peut-être même la partie se déroulera-t-elle dans le cadre prestigieux du Musée Fernet Branca à Saint-Louis ! (Projet en cours. A confirmer). Une victoire nous replacerait alors sur le podium, sinon tout près. La saison serait sauvée. Il sera temps de songer à la suivante, après un ultime déplacement à Mulhouse Philidor, début avril… (Paul)