L’équipe 2 triomphe ;-)

Retrouvez le débrief de Paul et le classement de cette compétition 😉

Classement après la ronde 3:

Capture

Le débrief de Paul:

Huningue 2 – Sentheim 1:  4-2

Comme Napoléon !
En ce jour anniversaire du Sacre et d’Austerlitz – 2 décembre 1804 et 1805 – le team 2 pouvait-il faire autrement que de triompher ? Eh bien non. Et ce, même en l’absence de son premier échiquier, Horst Lutz, c’est bien une victoire que l’équipe est allée conquérir en cette pluvieuse matinée d’entrée dans l’Avent ! L’aigle impériale vole de clocher à clocher…
Face à Sentheim, la lanterne rouge, l’équipe 2 semblait suffisamment armée, de prime abord, pour l’emporter sans coup férir. Au final, cela s’est certes produit, mais, toutefois, au terme de quelle lutte épique !
Un coup intermédiaire oublié par Théo lui a coûté le point. L’adversaire attaque la Dame de notre Petit Poucet. Celui-ci a beau contre-attaquer sur la Dame adverse à son tour, seulement voilà, cette dernière se dégage par un Echecs… Difficile de lutter, et même avec courage, avec une Dame en moins. 0-1. Clément remet très vite les pendules à l’heure. Nous l’annoncions. Nous ne nous sommes guère trompés. Le grand Clément est de retour ! Une manoeuvre subtile dans une position complexe, des calculs d’une finesse d’horloger, et voici un gain de qualité, celui d’une Tour bientôt, et le point de l’égalisation qui tintinnabule dans l’escarcelle du CE3P. 1-1.
Au 1er échiquier, Paul domine l’ouverture. +1,50 dira Stockfish. Trop confiant ? Une fois encore ? Il pousse son attaque, menace… et, terrible, néglige de développer son Fou c1. La première rangée est affaiblie. La lutte fait rage sur la colonne f. Le jeu s’ouvre et la punition sera immédiate. Perte d’un pion. Dans une position fermée où les calculs ne sont pas trop compliqués, l’adversaire accentue la pression. Le combat change d’âme et Sentheim engrange son deuxième point. 1-2
La maison huninguoise brûle. C’est sans compter alors sur les pompiers de service. Céline, tout d’abord, une nouvelle fois brillante – 2-2. Danielle, ensuite, magistrale comme elle sait l’être – 3-2. Et Werner, enfin, impérial notre baroudeur – 4-2 (Werner, du spielst so wie ein Kaiser ! Perfekt !) Les trois, tour à tour, ponctuent par de retentissantes victoires. L’équipe 2 l’emporte. Elle se hisse à une solide troisième place au classement.
Prochaine ronde le 16 décembre, à Kingersheim.
Avec les retours de Horst et Jean-David, et l’absence de Paul, remplacé par Clément en tant que capitaine, l’équipe aura la composition suivante : 1N. Horst ; 2B. Werner ; 3N. Danielle ; 4B. Céline ; 5N. Jean-David ; 6B. Clément (capitaine).