Championnat National « Relégation pour la N III »

Week-end du 17 et 18 mars 2018, en France, on jouait les différents championnats inter-clubs nationaux adultes et pour certains les dernières rondes. Triste finish pour la N III. Les capitaines reviennent sur leur compétition. (Photo : Pierre Marie Poloni)

Nationale III :

Avec une équipe décimée par les absences de quasi tous nos forts joueurs, notre Team de N III continuera la saison prochaine en Nationale IV. Que dire de plus quand nous partons jouer contre Mulhouse Philidor, le samedi 17 mars, avec une équipe nettement amoindrie. A part le remis de Zejko Stankovic contre Guillaume Goettelmann (2129) c’est une grosse défaite que nous ont infligé les mulhousiens sur le score de 7 à 0. Je tiens à remercier particulièrement ; Danielle, Éric, Théo, Céline et Nora pour leur participation à cette ronde.

Olivier lafond, un président exemplaire.

Il nous restait encore une chance de nous maintenir en N III, le dimanche 18 mars 2018, à la maison contre le Roi Blanc Montbéliard. Pour cela ils nous suffisaient de faire un simple  match nul. Mais c’était sans compter sur la « Grinta » de nos adversaires. C’est ce qui nous a certainement manqué pour survivre dans l’élite nationale. A noter la belle victoire de Pierre Marie Poloni au 3, avec les blancs, contre Bilenj Zoran (1918). Malgré un break de quelques années sans jouer, Pierre Marie n’a rien perdu de son jeu précis. Et aussi, comme pour montrer l’exemple, la belle partie de Olivier contre Tisserand Jean Pierre (1837), qui l’oblige en finale de tour à abandonner. Le score est sans appel et nous perdons sans gloire par 4 à 2.

Nous finissons 8ème au classement général sur 10 et les 3 derniers descendent en N IV. Même si l’équipe peut-être repêchée, c’est un cycle qui se termine à Huningue et il faudra certainement reconstruire un Team pour les années à venir. (Laurent)

 

Départementale 2 (Huningue 2) :

 

LE VERRE A MOITIE PLEIN.

Huningue 2 – Thur 3 à 3.

Faut-il se réjouir de la nulle (3-3), ce partage du point qui garde un adversaire direct à distance ? Ou bien, au contraire, regretter d’avoir laissé s’envoler une victoire sans aucun doute à portée de main de l’équipe de Clément ?
Paul avait débuté sa partie de la pire des manières. Il lâche une pièce dès l’ouverture – un Fou – et, après, il a beau lutter, tenter de compliquer le jeu, rien n’y fait. (0-1). Lui-même, suite à cette défaite – « terrible », dit-il – en est encore à ses questionnements métaphysiques : serait-il plus facile de charmer un python que de maîtriser une partie d’Échecs ?
Un feu d’artifice, cependant, va suivre. Dylan, fin, posé, offensif – sa batterie Dame-Fou mène à un mat imparable sur g2. Puis Karl-Christian et Horst tour à tour allument des incendies sur les échiquiers. La salle de jeu flambe ! Les défenses adverses s’effondrent dans un vacarme du tonnerre. (1-1), (2-1), (3-1) !! Quelle équipe ! Quelle équipe épique !! Clément n’est pas présent, pris par son job, mais même absent, il insuffle la gagne à ses boys. Quel capitaine !! Et ceux-ci, sans coup férir, font le boulot ! Ils engrangent les points et rangent leurs camions de pompiers…

Paul avait demandé à son boa le résultat de son équipe.

Ça, c’est pour l’euphorie. La suite sera tout autre. Il suffit de fait à Danielle et Jean-David de marquer un seul demi-point pour signer une nouvelle victoire du Team 2. Le jeu est équilibré, et tant sur l’un que sur l’autre de ces deux derniers échiquiers. Équilibré oui, mais tendu. Les menaces pleuvent côté Noirs, côtés Blancs. Les issues sont indécises. Le tonnerre roule. Les éclairs déchirent. La tempête fait rage.
En effet, les dés roulent eux-aussi et, bientôt, le combat va changer d’âme. Hélas, trois fois hélas, d’un coup les espoirs s’envolent, et successivement, et en un tour de main. Pour Danielle tout d’abord. Sa tentative d’Échecs perpétuel échoue. Pour Jean-David ensuite. L’attaque de l’adversaire finit par devenir imparable. Et l’une et l’autre, aussi braves soient-ils, doivent courber l’échine. Thur revient du diable Vauvert. Pour égaliser à (3-3). Un score final qui, somme toute, ponctue de belles joutes…
Avec 18 points en sept parties – une seule défaite, une nulle et cinq victoires – l’équipe 2 pointe à une méritoire quatrième place. Le 8 avril, à l’occasion des deux dernières rondes, elle affrontera Lutterbach, 3ème, 18 points également, puis Colmar, 2ème, 19 points. L’ambition sera de finir en beauté, la certitude étant déjà de finir au moins au milieu du tableau. (Paul)

Prochaine ronde, le dimanche 8 avril 2018 à Eschentzwiller, elle sera double, le matin à 9h00 contre Colmar 3 et l’après midi à 14h15 contre Lutterbach 1.

Départementale 2 (Huningue 3) :

Match non joué contre Wintzenheim. Que va décider le Directeur de groupe ?

A suivre…… !

Prochaine ronde, le dimanche 8 avril 2018 à Eschentzwiller, elle sera double, le matin à 9h00 contre Thur 2 rt l’après midi à 14h15 contre Colmar 3.

Pour visualiser les classements et les résultats individuels, allez dans Accueil ⇒ « compétitions nationales » et cliquez sur le liens qui vous intéresse.