N III et D2 « Maintien quasi assuré »

Samedi 27 janvier 2018 la N III recevait Belfort dans ses locaux et dimanche 28 janvier, La D 2 se déplaçait à Wintzenheim tandis que la N III allait à Altkirch. Paul et les autres reviennent sur ce Week-end plein. (Photo : Alice Funel )

Nationale III :

Double ronde pour la N III ce Week-end avec au programme, samedi, Belfort à Huningue et Sundgau Échecs à Altkirch le dimanche.

Samedi 27 janvier c’est avec une équipe très remaniée que nous avons reçu l’équipe très sympathique de Belfort. Avec une hécatombe d’absents pour cette rencontre, j’ai du faire appel à la réserve nationale chez nos vétérans avec Éric et Werner. et chez les poussines avec Alice Funel. Merci à eux trois, sans quoi, le match n’aurait peut-être pas eu lieu. Malgré tout nous nous inclinons honorablement sur le score de 5 à 2.

Constant en forte progression. Bravo !

A noter, la superbe partie de Constant contre Tenev Preslav (1924) qui, en Zeitnot, sacrifie sa dame pour forcer son adversaire à l’abandon quelques coups après, bravo ! Et le « Come-back » de Jérôme qui, par miracle, se sort d’une partie très compliquée avec la chute du drapeau de Bunjaku Muhamed (1895).

Dimanche 28 janvier, c’est un tout autre match qui se profilait contre nos amis et voisins Sundgau Échecs, puisque j’avais le renfort des Frères Grandadam et le retour de Olivier. Avec la « 5G », tout devient possible, et le Team s’impose nettement sur le score de 4 à 1. « Quand les Grandadams sont là, tous va mieux » diront certains, « ça fait peur aux adversaires » diront d’autres. Comme quoi le destin est bizarre parfois, les deux premiers échiquiers fut une question de famille, la Famille Toenz contre la famille Grandadam. Résultat, 2 à 0 pour Huningue, Nicolas, dans un calme impressionnant, bat en finale Arthur (2130) et Patrik sur-classe Antoine (1999) en le forçant à abandonner. Julie retrouve enfin ses sensations et gagne sa partie contre Krndija Valentin (1807), ce qui va lui permettre de repasser au dessus des 1800 d’élos. Et la « 4G » s’est définitivement connectée avec la belle victoire de Jean Paul sur Marina Koenig (1629). Pour ceux qui n’auraient pas compris la « 4G » ; les 2 Grandadam et les 2 Griggio, cela aurait pu être la « 5G », mais je n’ai fait que nul. Le maintient est quasiment acquit, nous sommes 3ème au général et sauf forfait nous devrions être encore en N III l’année prochaine. (Laurent)

Prochain rendez vous, avec la dernière double ronde, samedi 17 mars à et contre Mulhouse et dimanche 18 mars 2018 à Huningue contre Montbelliard.

Départementale 2 (Huningue 2) :

Le Culbuto de Clément

Notre équipe deux drivée par Clément n’a pas tremblé. Elle l’a emporté sans coup férir (3-1) dans le fief des vignerons de Wintzenheim. Avec désormais cinq victoires pour une seule défaite, elle consolide sa troisième place, en embuscade, à un seul point des deux co-leaders, Lutterbach et Sundgau.

Victorien, quand il est chez les grands, il est grand !

Au premier échiquier, Paul affronte un « 1896 » avec les Noirs. Son adversaire entre dans la variante d’échange de la Française. Les ressources tactiques épuisées, les échanges de pièces suivent, laissant les Rois seuls avec leurs Cavaliers et une armada de pions sur les ailes. Nulle par répétition de coups.

Clément est vaillant. Fiévreux, mal fichu, il aurait dû rester au lit. Il est là. Prêt à se battre au 3e échiquier. Il pousse d4, se lance à l’attaque. L’adversaire rompt, ne plie pas. Le combat est indécis quand, soudain, le destin s ‘en mêle. Clément lâche sa Dame contre une Tour, ainsi que la partie.

C’est Victorien, au 6e, qui va remettre les deux équipes à égalité. Il l’emporte dans un style étonnant pour un si jeune joueur. Il multiplie les menaces à la découverte tel un vieux grognard de l ‘échiquier et, sous la pression, son adversaire va finir par craquer, donnant un Cavalier et le point, bientôt.

Au 3e, Danielle joue dans son style coutumier. Élégant et généreux. Une solide stonewall avec les Blancs, un mur solide derrière lequel elle lance ses fusées offensives. Pas né de la dernière pluie, son adversaire riposte. Les munitions s’épuisent, la nulle est conclue.

Les deux équipes sont à égalité, mais c’est sans compter sur Nicolas et Jean-David. Ils l’emportent et l’un et l’autre. Nicolas tel un mousquetaire, au terme d’une attaque à la baïonnette ; Jean-David, en véritable funambule, après une longue finale Tour et pion passé contre Tour.

Clément aura-t-il une seule fois pu aligner la même équipe cette saison ? Chaque ronde l’oblige à palier à des défections. Et chaque fois il y réussit. Avec bonheur de surcroît. Sacré coach, ce Clément ! Son navire peut rouler, tanguer ; jamais il ne coule. Clément a un secret. Petit, il était le roi du culbuto…(Pau)

Prochaine ronde, le dimanche 18 mars 2018 à Huningue contre Thur 2.

Départementale 2 (Huningue 3) :

Forfait de Huningue 3 contre Entente Guebwiller-Osenbach. : 5 à 0.

Huningue 3 s’enfonce un peu plus au classement général à la 9ème place. À moins d’un miracle, cela sent la relégation.

Prochaine ronde, le dimanche 18 mars 2018 à Huningue contre Wintzenheim 2.

Pour visualiser les classements et les résultats individuels, allez dans Accueil ⇒ « compétitions nationales » et cliquez sur le liens qui vous intéresse.