Coupe Interne  » 4 places pour les demie finales »

A coté du Championnat interne et pour donner un intérêt supplémentaire aux compétitions du jeudi soir, le club organise une coupe entres joueurs. Paul est aux manettes :

 

COUPE 1/4 DE FINALE
Les 1/4 de finale de la Coupe se sont jouées le jeudi 26 janvier 2017. Quatre parties de combat, aussi âpres parfois que magnifiques.
Olivier et Jérôme se qualifient.  Paul et Bruno, Noah et Danielle vont recroiser le fer avec couleurs inversées.
Paul MUNCH – Bruno BRENGARD 1/2
Paul allait-il permettre la Benkö à Bruno ? Oui ! Contre la Benkö, ne pas permettre l’ouverture de la colonne c. S’en est suivie une partie où, sorti de la théorie, chacun des deux joueurs a eu à improviser sur l’échiquier. Paul offensif. La défense de Bruno tendue comme un arc. Et prête à décocher sa flèche à la moindre imprécision. Au final, les deux joueurs envoient leurs troupes à l’abordage. Bruno, un pion qui file sur la colonne a. Paul, deux pions passés liés sur les colonnes d et e. Le pion e parvient bien à dame. Trop tard. Deux Tours noires liées sur la 2ème rangée forcent le perpétuel. Nulle.

 

Clément Jordan

Le Père Noël « Clément Jordan »

Clément JORDAN – Jérôme CASSAYRE 0-1
C’est Caïssa qui l’avait planté chez nous. Tel un vrai beau sapin, Clément. Et lui-aussi les avait gardées ses aiguilles. Certains se sont même demandé si ce n’est lui qui trônait la nuit, tout resplendissant, en plein coeur du marché de Noël sur la place Abbatucci ? Tout l’automne durant le vaillant capitaine de l’équipe 2 avait gardé ses « attraits », enfilant victoire sur victoire comme perles sur collier. Noël est passé. Clément est redevenu un sapin comme les autres. Il perd ses aiguilles. Pour la deuxième fois depuis l’an neuf, il a chuté face à Jérôme. Ah, Jérôme ! Quel chêne, Jérôme !

Olivier Lafond "C'est roi des petites arnaques"

Olivier Lafond « C’est le roi des petites arnaques »

Jean-Paul GRIGGIO – Olivier LAFOND 0-1
Trop cruel le destin. Caïssa a souri à Jean-Paul. Un clin d’oeil gourmand. Jean-Paul s’est souvenu de ce temps où il fut « le » tombeur des bals du moulin d’Eschentzwiller. Nul joueur d’Echecs ne l’ignore, lorsque le coeur pulse la passion de l’amour, les pièces du joueur se voient pousser des ailes. Les pièces de Jean-Paul ont volé. Des ailes d’aigle. Sentant leur souffle lors de fulgurants rase-mottes, Olivier a rentré la tête dans ses épaules. Quasiment décoiffé notre président. Oui, mais même décoiffé, ce bougre à plus de 2000 Elo est capable de pirouetter encore. « J’ai tendu un petit piège à Jean-Paul, racontera-t-il à l’issue de la partie. Il est tombé dedans ». Heureusement pour lui, il ajoute : « J’en ai est presque honte. » Faute avouée est à moitié pardonnée. Un baiser de Caïssa vaut bien une petite défaite, hein JP !

Danielle Seitz "je vais me préparer contre Noah"

Danielle Seitz « je vais me préparer contre Noah »

Noah SESSIA – Danielle SEITZ 1/2
Noah le flamboyant contre Danielle l’intrépide. La Hollandaise de cette dernière est une forteresse. Si Jean VII en son temps lui avait demandé de défendre Orléans, nul doute que jamais les Anglais n’auraient réussi à prendre la ville. (Bon, il est vrai, alors Jeanne d’Arc n’aurait pas pu la reprendre. Quid de la légende ?) Donc, Noah s’est brisé les dents. Mieux. En contre-attaque, Danielle s’est créé un superbe pion passé. Noah n’a pas paniqué. Le moussaillon connaît le pont de son bateau. La mer est redevenu calme. A rejouer. Danielle poussera les Blancs. Vent de tempête, force 7 sur l’échelle de Beaufort annoncé. Prière de boutonner les cirés.
(Danielle-Noah se jouera lors de la prochaine ronde de rattrapage. Paul absent alors – vacances – Bruno-Paul est programmé pour la suivante). (Paul Munch)