Coupe du Club d’échecs des Trois Pays

Pascal Hell vainqueur

Pascal Hell a brillamment remporté, jeudi soir dans les locaux du CACL, la coupe du Club d’échecs des Trois Pays. Olivier Lafond cependant, son adversaire en finale, a été bien loin de démériter.

Cette finale s’était avérée d’autant plus prometteuse qu’elle a opposé les deux plus forts joueurs de la compétition. Le hasard des tirages au sort successifs avait évité que leurs chemins ne se croisent lors des tours précédents.

Une bataille de géants

Deux parties auront en fait été nécessaires pour les départager. «Ca ne m’étonne pas», dira Clément Jordan, joueur éliminé en 1/4 de finale et spectateur admiratif ce soir-là. «Ils sont tellement forts l’un et l’autre !» Les deux joueurs ont annulé la première partie, «mais seulement au terme de quatre heures de lutte acharnée», analyse Jean-Paul Griggio, président du club et de la Ligue d’Alsace des échecs, dont l’oeil expert a «assisté à une bataille de géants hautement stratégique, où les deux joueurs ont tour à tour jeté leurs pièces dans la bataille sans jamais pourtant affaiblir leurs systèmes défensifs.» Le logiciel d’étude de parties «Fritz 13» confirmera le propos : «Jeu serré. Egalité parfaite tout au long.»

Une guerre éclair

C’est à l’issue d’un «blitz» de départage (seulement 5′ de temps de réflexion par joueur) que Pascal Hell a fini par l’emporter. Ainsi qu’il l’explique lui-même, il a préparé «une attaque masquée où la Dame et les deux Cavaliers soutenus par une double batterie de Tours ont ciblé deux fronts à la fois.» Malgré une défense héroïque Olivier Lafond a dû céder, «la brèche ouverte sur mon roque n’était plus tenable.» Ainsi que le veut la règle, il a tendu la main à son adversaire en signe d’abandon et, chevaleresque : «Bravo ! Superbe combinaison !»

getV3